Comment ouvrir un mur porteur ?

démolir un mur porteur

Méthode pour créer une ouverture dans un mur porteur

 

Une de vos pièces manque de luminosité et vous aimeriez installer une fenêtre ? Vous entamez de gros travaux de rénovation et vous souhaitez en profiter pour poser une nouvelle porte  ? Vous avez envie d’avoir une cuisine ouverte sur le séjour pour ne plus être isolé quand vous recevez des invités et que vous préparez à manger ? Les motivations qui peuvent vous amener à vouloir abattre un mur même s’il est porteur sont nombreuses. Mais celui-ci étant le pilier de votre habitation des précautions et une méthode s’impose. On vous explique tout.

Première chose, assurez-vous qu’il s’agit bien d’un mur porteur

Il est assez facile de savoir si un mur est porteur ou non. Tout d’abord, regardez son épaisseur. Si celle-ci est supérieure à 15 cm c’est que c’est un mur porteur. Pour vous en assurer encore davantage, vous pouvez également toquer contre le mur. Le son produit doit être sourd et profond. Enfin, si vous possédez les plans de votre maison, il vous sera facile de repérer un mur porteur car il est représenté par un trait plus épais que les autres.

Ensuite, effectuez les démarches administratives

La démolition d’un mur porteur que ce soit un mur de votre façade ou un mur intérieur doit faire l’objet d’une demande en mairie. Celle-ci doit donner son accord pour que votre projet voie le jour. De même, si vous habitez dans un logement collectif, il faut vous rapprocher du syndic de copropriété pour que celui-ci vous donne l’autorisation d’abattre le mur en question.

Enfin, suivez les étapes suivantes pour ouvrir votre mur porteur :

  • la pose d’un linteau IPN : cette poutre métallique doit supporter le poids des étagères supérieures en lieu et place de l’ouverture. Cet IPN doit dépasser de 20 cm de chaque côté de l’ouverture pour lui assurer une meilleure stabilité. Une fois le linteau posé, vous pouvez le coffrer.
  • casser le mur porteur : commencez par percer le mur puis cassez-le en procédant de haut en bas. Une disqueuse et une masse vous seront indispensables pour réaliser cette opération. Pendant que vous créez l’ouverture, n’oubliez pas de vérifier que le linteau IPN tient bien en place.
  • la pose d’étais : ces pièces de charpente verticale soutiennent le linteau. Leur présence prévient tout risque du plancher supérieur durant les travaux.

L’ouverture est maintenant créée, il ne vous reste plus qu’ à remettre tout au propre avec du placo plâtre.

Créer une ouverture dans un mur porteur est une opération plus délicate qu’il n’y paraît. Le mur porteur assure la solidité de votre maison, il faut donc agir avec la plus grande précaution. C’est pourquoi il est vivement recommandé de laisser un professionnel s’occuper de ce type de tâche.